Scandinavie

This post is also available in: Anglais Norvégien Bokmål Danois Finnois Suédois Estonien Letton Lituanien Hindi Arabe Chinois simplifié Allemand Japonais Polonais Russe Espagnol

La plupart des personnes qui voyagent pour la première fois, ou même celles qui voyagent régulièrement, font état d’une forte charge émotionnelle lorsqu’elles préparent leur voyage vers une nouvelle destination. La plupart d’entre eux témoigneront que les derniers jours avant leur départ pour un autre pays, un certain malaise les a envahis. Un mélange d’inquiétudes, de questions fugaces et d’incertitudes se produit. Une telle poussée émotionnelle et la peur de l’inconnu peuvent même être déchirantes. Les voyageurs et les expatriés utilisent différents moyens pour réduire l’effet de cette poussée émotionnelle sur leur voyage. Personne ne vous mentira en disant qu’une certaine anxiété ne se glisse pas dans la phase de préparation d’un voyage, raison pour laquelle il faut se concentrer sur les moyens de la minimiser. Il est impossible de s’en débarrasser complètement. Le moyen le plus pratique de surmonter ces angoisses est de se renseigner au préalable sur votre destination. Une simple recherche sur Internet concernant la culture, la langue, les systèmes sociaux et l’économie politique vous sera utile.

Informations dédiées à la Scandinavie

Souvent, les recherches sur Internet ne donnent pas d’informations claires. Il faut beaucoup d’ardeur de votre part pour synthétiser chaque détail des nombreux retours d’information sur Internet qui se présentent en un seul clic. Par conséquent, vous risquez de vous retrouver encore plus désorienté qu’avant si vous effectuez une recherche aléatoire sur Internet concernant votre destination. Il existe de nombreux sites web, certes, mais le mieux qu’ils puissent faire est de donner des fragments d’informations qui ne sont pas toujours cohérentes.

Si vous ne disposez pas d’un site web consacré à la région dans laquelle vous voyagez, vous risquez de passer à côté de certaines informations importantes. Un site web unique pour votre destination devrait au moins vous donner des informations essentielles concernant.. :

  • Comment trouver un emploi à temps partiel,
  • Comment changer de statut de résidence
  • Qui consulter quand on a besoin de quelque chose,
  • Comment organiser la documentation et obtenir un logement de poche,
  • Quand et comment demander des considérations spéciales en matière de séjour, telles que la prolongation du séjour ou la carte d’établissement.

La Scandinavie

La Scandinavie fait partie de l’UE. Elle comprend le Danemark, la Suède et la Norvège qui ont des systèmes de gouvernance largement identiques. En tant qu’expatrié, vous devrez vous conformer aux réglementations spécifiques du pays ainsi qu’aux lois européennes sur l’immigration.

Il est certain que les règles qui régissent votre séjour en Scandinavie peuvent être très compliquées et déroutantes. S’efforcer de savoir quoi, quand, pourquoi et comment sur la Scandinavie est le meilleur cadeau à se faire avant de s’y rendre.

N’oubliez pas que la plupart des documentations comportent des délais stricts qui doivent être respectés à tout moment. Sur la base de cette compréhension, Scandinavia.life fournit des informations essentielles sur la plupart, sinon la totalité, des choses qu’une personne peut avoir besoin de savoir. Il couvre des domaines qui sont considérablement essentiels pour tout expatrié. Il s’agit notamment du travail, du logement, des documents juridiques et de la sécurité sociale. Pour vos expériences quotidiennes, nous vous donnons un aperçu de la cuisine, des endroits où faire les courses, de la façon de faire, des services de transport quotidien, du prix des produits de base et des options de transfert d’argent au niveau mondial. Des informations sur les services bancaires, le paiement des factures, les règles de conduite et bien d’autres choses encore sont fournies.

Caractère unique des pays scandinaves

Il est important de savoir que les pays scandinaves, à savoir le Danemark, la Suède et la Norvège, entretiennent des liens étroits. Cela signifie que leurs systèmes et leurs modes de vie sont largement similaires. Les quelques différences ne sont peut-être que le résultat des tentatives de chaque pays pour atteindre l’efficacité et fournir des services sur mesure à sa population.

Ce qui est aujourd’hui la Scandinavie couvrait les royaumes de Suède, de Norvège et du Danemark. À cette époque, ce qui s’appelle aujourd’hui la Finlande faisait partie de la Suède, et l’Islande faisait partie du Danemark et de la Norvège.

Arriver et se loger en Scandinavie

La première chose importante pour toute personne arrivant en Scandinavie est la recherche d’un appartement bien équipé. Les sans-abri sont très rares en Scandinavie. Les variations extrêmes de température, du très froid au très chaud selon la saison, ne permettent pas de se retrouver sans abri.

Bien que plusieurs entreprises en Suède, au Danemark et en Norvège proposent des logements, il est essentiel de prendre des mesures préliminaires pour y accéder. Un immigrant en Scandinavie qui n’a pas de logement organisé au préalable doit contacter la société de logement et demander les maisons disponibles.

On part ici du principe que lorsqu’on cherche un logement, on a déjà un numéro de CPR.Les procédures d’inscription varient en fonction de la citoyenneté. Le simple fait d’avoir un document écrit prouvant que l’on est autorisé à rester en Scandinavie ne suffit pas pour que quelqu’un commence à bénéficier du système social.

Il est très important d’avoir une adresse/résidence enregistrée car tous vos courriers postaux y seront apportés. La carte de séjour, la carte d’assurance maladie et les autres documents essentiels seront envoyés par courrier à votre adresse.

Chacun des pays scandinaves a ses propres exigences pour que quelqu’un puisse accéder à différents services sociaux. Il est nécessaire de vérifier attentivement les exigences en matière de soins de santé, de garde d’enfants, d’obligations fiscales, etc. Bien que chacun des pays scandinaves partage plusieurs idéaux, il est important de les considérer séparément afin d’en saisir tous les aspects essentiels.

Danemark

La vie au Danemark peut être très excitante quand on sait quoi faire et quand le faire. Prenez le temps de vous renseigner sur les filets de sécurité et les systèmes de soutien social disponibles. C’est pourquoi nous essayons de donner aux expatriés un guide étape par étape sur le Danemark. Les services de mobilité constituent l’information la plus élémentaire que l’on doit connaître dès que l’on entre au Danemark. Dès que l’on atterrit à l’aéroport d’entrée au Danemark, les systèmes de mobilité se mettent en marche. Une autre chose importante à savoir est comment obtenir l’enregistrement personnel civil (CPR),

logement, cuisine, soins de santé, emploi, obligations fiscales, système éducatif, système politique, et comment transférer de l’argent depuis et vers le Danemark, regroupement familial bancaire et renouvellement des documents de résidence.

Systèmes de mobilité publique au Danemark

Une fois arrivé au port d’entrée au Danemark, vous pouvez être sûr de prendre le moyen de transport public le plus immédiat. Les bus, les taxis et les trains ont des horaires très précis qui sont bien conçus pour correspondre aux plans de voyage habituels. L’ensemble des systèmes de voyage est numérisé et bien programmé pour atteindre l’efficacité. Les paiements en espèces et par carte sont acceptés dans tous les moyens de transport. Les gares routières et ferroviaires sont clairement nommées et marquées, ce qui permet de savoir facilement quand on arrive à destination.

À votre arrivée au Danemark, la prochaine étape consiste à contacter la société de logement. En enregistrant votre besoin de logement, la société de logement vérifiera pour vous les maisons vacantes. Parfois, le processus jusqu’à l’occupation d’une maison peut être très long. Cependant, si quelqu’un a de la chance, cela peut se faire rapidement. Au moment de rechercher un logement, vous devez déjà avoir une idée de la ville dans laquelle il se trouve, des prix et de l’accessibilité. Il est important de toujours être très sûr de la Kommune (municipalité) choisie.

La RCP au Danemark

Après être entré au Danemark en utilisant le permis délivré par le consulat danois de votre pays, la prochaine étape consiste à régulariser le séjour. Cela signifie que vous vous rendez dans les bureaux de la municipalité et que vous vous inscrivez pour obtenir le numéro CPR. Le numéro CPR est attribué immédiatement lors de l’inscription, mais il faut compter jusqu’à 4 jours pour que la carte de permis de séjour soit postée à l’adresse de l’expatrié. Avant d’obtenir un numéro d’enregistrement à l’état civil, il faut avoir pris des dispositions concernant l’adresse à laquelle seront envoyées la carte de séjour et la carte d’assurance maladie, également appelée carte jaune. L’adresse où les documents peuvent être envoyés est celle d’un ami, d’un logement réservé, d’une maison déjà louée, de la résidence d’un parent ou toute autre adresse sûre et convenable pour eux. Le CPR est accompagné d’un Nem ID qui s’apparente à un mot de passe.

Chaque fois qu’une personne doit utiliser le CPR, elle doit également disposer de l’identifiant Nem. Le Nem ID donné par la Kommune en collaboration avec SIRI est un document avec des codes. Cependant, vous pouvez également télécharger l’application Nem ID à partir de la boutique Google Play. Toutefois, il est toujours important de conserver correctement la copie papier de la carte d’identité Nem, même si vous utilisez la version téléchargée.

Le logement au Danemark

Avec un permis de séjour, on peut facilement contacter les sociétés de logement, faire une demande de location et attendre une réponse. Cela signifie qu’un candidat locataire peut avoir besoin d’un hébergement temporaire chez un ami, un parent ou une maison d’hôtes en attendant le traitement de sa demande de logement. L’alternative au logement à court terme peut consister à se loger dans des chambres d’hôtel qui peuvent être très chères. Il est important que l’expatrié se familiarise avec les conditions de location types afin de faire un choix éclairé.

Certains locataires existants peuvent décider de sous-louer leurs appartements s’ils sont suffisamment spacieux. Ces sous-locations sont souvent plus abordables que la location d’une maison entière. Cependant, les installations telles que la cuisine, la buanderie et les toilettes sont partagées. Le coût du logement résidentiel varie selon la ville et le type d’appartement que l’on décide de louer. Certaines maisons sont toujours entièrement meublées, tandis que d’autres nécessitent l’achat de tous les articles ménagers.

Travailler au Danemark

Si l’expatrié n’a pas d’emploi réservé, l’agence pour l’emploi peut l’aider à trouver du travail. Toutefois, il est essentiel que les personnes disposant d’un permis de séjour limité ne travaillent que le nombre d’heures que le permis leur permet de travailler par semaine. Aller à l’encontre des termes et conditions du permis peut entraîner son annulation. Lorsqu’un permis de séjour est annulé pour quelque raison que ce soit, un expatrié cesse automatiquement d’être considéré comme un immigrant légal. Impérativement, une annulation de la résidence signifie que l’on doit retourner dans son pays d’origine. Toute personne qui gagne un salaire, quel que soit le type de travail, doit le documenter auprès de l’administration fiscale danoise. En outre, il existe au Danemark diverses institutions qui offrent aux expatriés des services de relocalisation sans faille, des informations pertinentes pour leur séjour et même la recherche d’un emploi.

Langue et culture au Danemark

Bien que le Danemark soit une société multiethnique avec de nombreuses langues, un expatrié doit s’inscrire dans une école de langue (sprong). Avoir un niveau de compétence en danois permet d’obtenir plus facilement de meilleures opportunités d’emploi. En outre, la maîtrise du danois facilite la tâche des amis qui souhaitent se faire de nouveaux amis et même suivre d’autres cours enseignés au Danemark. Les Danois aiment leur culture, en particulier leur langue. Ainsi, dès qu’ils se rendent compte de votre capacité à parler danois, vous gagnez automatiquement leur confiance. Le fait de pouvoir parler le danois rend la vie très confortable car c’est la première langue de communication dans pratiquement tous les espaces publics. L’apprentissage du danois en tant qu’expert peut être gratuit ou payant, selon la politique gouvernementale en vigueur.

L’éducation des enfants au Danemark

Si vous êtes expatrié et que vous avez des enfants, il est important de vous renseigner sur les jardins d’enfants ou les crèches disponibles. Il est certain que le Danemark possède l’un des systèmes éducatifs les plus avancés au monde, avec une grande priorité accordée à l’accessibilité. Le système éducatif danois, qui est si solide, vise à garantir que les enfants atteignent un développement holistique. En fait, les droits des enfants sont hautement considérés au Danemark et divers organismes d’État peuvent retirer un enfant aux parents s’ils confirment qu’ils ne sont pas en mesure d’offrir les soins requis. Il est concevable que les enfants qui étudient dans les établissements d’enseignement danois acquièrent des connaissances correctes qu’ils peuvent appliquer dans différentes parties du monde. Avec une éducation danoise, vous êtes sûr que l’enfant atteindra un haut niveau de compétence et gravira les différents échelons de l’environnement professionnel.

L’enseignement supérieur au Danemark

Introduire une demande d’études au Danemark peut sembler très laborieux, car divers documents sont requis pour justifier l’éligibilité. Toutefois, si l’on suit attentivement tous les détails fournis sur le portail d’admission de l’université danoise, on peut être sûr qu’il est très facile d’accéder à tout en temps voulu. Notamment, les pays scandinaves, dont le Danemark fait partie, ont introduit des frais non remboursables pour les demandes d’inscription aux études dans ces pays. Ces frais de dossier varient selon les universités. Par exemple, depuis octobre 2017, l’université de Copenhague facture des frais de candidature de 750 DKK (100 EUR), lorsqu’elle postule pour un ou plusieurs programmes de master au cours du même cycle de candidature aux citoyens hors UE/EEE ou Suisse.

Conditions d’accès à l’enseignement supérieur au Danemark

Il est intéressant de noter que, contrairement à d’autres pays comme les États-Unis, qui exigent des expatriés qu’ils prouvent qu’ils peuvent subvenir à leurs besoins lorsqu’ils étudient dans le pays, le Danemark n’exige des étudiants que le paiement des frais du premier semestre, ce qui constitue une preuve suffisante qu’ils peuvent subvenir à leurs besoins en tant qu’étudiants dans le pays. Un expatrié qui a l’intention de venir au Danemark peut également demander des bourses offertes par diverses institutions du pays, notamment le ministère danois de l’enseignement supérieur, par l’intermédiaire de l’université concernée, etc. Les offres de bourses d’études peuvent être partielles ou complètes. En cas de bourse partielle, l’étudiant doit payer une partie des frais de scolarité ainsi que les frais de subsistance et de déplacement. Toutefois, avec une bourse complète, l’étudiant est dispensé de payer les frais de scolarité et reçoit une allocation mensuelle de 6 500 DKK pour faire face à d’autres coûts, notamment le loyer, la nourriture et les déplacements intérieurs.

Système juridique danois

Bien que le système juridique danois soit conçu pour protéger les droits de chacun, y compris ceux des expatriés, il est probable que l’on ait des démêlés avec les autorités gouvernementales, comme le non-renouvellement des documents de résidence, la confiscation des enfants, le retard dans le paiement de factures telles que le loyer, les dettes impayées et bien d’autres choses encore. Certains de ces cas peuvent même s’aggraver au point de recommander l’expulsion. Il est compréhensible que les questions juridiques complexes dépassent souvent les capacités d’un individu, d’où la nécessité de faire appel à un bon avocat pour l’aider à défendre son cas. Il faut s’assurer de trouver le meilleur avocat avec les meilleures références pour le problème en question.

Suède

La Suède est une monarchie constitutionnelle avec un premier ministre et un monarque. Le système a assuré une stabilité politique qui permet aux citoyens et aux expatriés de prospérer dans divers domaines. Selon le rapport 2019 sur le bonheur dans le monde, la Suède fait partie des dix pays les plus heureux du monde, ce qui signifie que le bien-être social de chacun est correctement assuré.

Numéro d’identité personnel suédois

Comme dans tout autre pays scandinave, l’obtention d’un numéro d’identité personnel suédois, également appelé personnummer Une fois en Suède, l’obtention du numéro d’identité personnel suédois, également appelé personnummer, est une étape cruciale et une porte d’entrée vers une expérience complète des services publics que le pays a en réserve. Il permet essentiellement à un individu d’effectuer des opérations courantes, notamment l’ouverture d’un compte bancaire ou toute forme d’abonnement comme le téléphone ou la mobilité.

Le logement en Suède

Une autre étape fondamentale consiste à trouver un logement adéquat qui garantisse la sécurité et l’intimité. En Suède, de nombreuses entreprises ont réussi à offrir une grande valeur ajoutée aux habitants, tout en servant les municipalités respectives et en proposant des logements de qualité pour tous. En règle générale, les sociétés de logement proposent une large gamme de logements qui répondent aux besoins de chacun sans aucune forme de discrimination en matière de revenu, d’origine, d’âge et de situation familiale.

L’obtention d’un logement en Suède est très compétitive et les prix des loyers sont relativement plus élevés que dans la plupart des pays européens. En moyenne, le loyer mensuel en Suède pour un appartement loué d’une chambre peut atteindre 12 000 SEK. Cela signifie qu’il faut être très vigilant pour trouver un logement plus abordable, car le coût moyen du loyer peut représenter jusqu’à 30 % du salaire de chaque résident.

Travailler en Suède

Pour un expatrié qui n’a pas d’emploi disponible, il est nécessaire de chercher une forme de travail qui est le seul moyen de faire face au coût de la vie dans le pays. On ne peut pas se permettre de rester sans travailler en Suède, car le coût de la vie y est comparativement plus élevé que dans les autres pays scandinaves.

Sites d’emploi et soutien gouvernemental

Il existe plusieurs sites d’emploi suédois que l’on peut consulter pour trouver un emploi, à condition de pouvoir présenter les documents requis prouvant que l’on est autorisé à travailler. Ensuite, il faut s’inscrire aux prestations de l’Agence suédoise d’assurance sociale, qui fournit des prestations telles que les soins de santé de base, les prestations parentales, les allocations familiales, la couverture du handicap et d’autres prestations d’assurance.

Là encore, le fait de vivre en Suède et de gagner une quelconque forme de revenu entraîne des obligations fiscales que l’on doit déclarer en s’enregistrant auprès du Skatteverket. Le Skatterverket est l’autorité fiscale suédoise qui délivre à une personne enregistrée une carte d’identité nécessaire pour ouvrir un compte bancaire suédois. Notamment, sans compte bancaire, il n’est pas possible d’effectuer la plupart, voire toutes les transactions impliquant de l’argent.

Langue et culture en Suède

Comme tous les pays scandinaves, la Suède est un pays multiethnique où l’on parle plusieurs langues, mais la langue suédoise est en tête de la plupart des interactions. C’est pourquoi il est nécessaire d’apprendre le suédois pour s’intégrer avec succès et se sentir à l’aise dans la vie quotidienne.

Pour une personne qui maîtrise l’anglais, il est possible de vivre confortablement avec les Suédois puisqu’ils sont classés au deuxième rang pour la pratique de l’anglais comme deuxième langue. Néanmoins, la connaissance du suédois est une indication importante de l’intégration complète et une considération possible lors de la détermination d’un séjour spécial tel que les demandes de résidence permanente pour les expatriés hors Union européenne.

L’enseignement supérieur en Suède

Outre les procédures à suivre et la réussite de l’intégration, les personnes souhaitant étudier dans les universités suédoises ont besoin d’informations complètes sur le système d’enseignement supérieur. La Suède possède quelques-unes des meilleures universités du monde, qui proposent des formations de pointe telles que l’informatique, l’ingénierie, l’économie, la médecine, la sociologie, le commerce et les relations internationales, entre autres. On peut simplement se connecter au

Il est intéressant de noter que les étudiants étrangers peuvent facilement accéder aux informations de toutes les facultés, car un grand nombre de programmes et de cours universitaires sont enseignés en anglais.

Norvège

La Norvège a une histoire riche qui remonte à l’époque des Vikings. En fait, la Norvège est aussi appelée communément le pays des Vikings, une histoire qui mérite d’être lue par toute personne désireuse de comprendre le pays.

Des faits amusants sur la Norvège

Outre ses paysages uniques et fascinants dominés par des collines, des rivières et de magnifiques ports maritimes, la Norvège est accueillante pour les expatriés du monde entier. Malgré l’hospitalité des Norvégiens, il est important qu’un expatrié sache ce que l’on attend de lui une fois arrivé dans ce vaste pays qu’est la Norvège. Les attentes des expatriés s’installant en Norvège se répartissent en trois catégories : les citoyens nordiques, les citoyens de l’UE/EEE et le reste du monde. Il est important de connaître chacune de ces catégories et leurs exigences respectives afin de s’assurer un séjour détendu et épanouissant en Norvège.

Le logement en Norvège

En tant qu’immigrant en Norvège, il est indispensable de trouver un logement convenable une fois dans le pays. Les logements en Norvège varient et vous pouvez choisir de louer des maisons individuelles, des maisons jumelées, des appartements et bien d’autres choses encore. En raison du besoin fondamental de logement, il est important de le placer en tête de la liste des choses à faire une fois en Norvège. Par conséquent, la connaissance du processus et des règles de location est nécessaire.

En gros, il faut être en possession du loyer et de la caution de la maison, ainsi que des documents valables prouvant que l’on est autorisé à résider en Norvège. Avec une résidence bien choisie, on peut être sûr de bénéficier de divers services tels que le système de chauffage de la maison, l’approvisionnement en eau et un espace au sol bien conçu pour répondre aux besoins individuels.

Conditions environnementales en Norvège

Située dans la zone articulaire, la Norvège est plus froide que la plupart des pays scandinaves. Par conséquent, des systèmes de chauffage fonctionnels et des bâtiments bien isolés sont une priorité essentielle lors de la location d’une maison.

La Norvège est très étendue, de Rossøya (île de Ross), à l’extrême nord, à Pysen, à Manda, au sud. Cette distance et le climat relativement froid du pays nécessitent un système de mobilité performant. Notamment, il arrive que la température au-dessus de la Norvège tombe au plus bas, à moins 42 degrés Celsius, en hiver. Néanmoins, les gens se sont habitués à cette situation et disent souvent qu’en Norvège, « il n’y a pas de mauvais temps, seulement des vêtements inappropriés ».

Les transports en Norvège

Les transports publics sont bien établis avec un réseau de bus, de ferries, de trains et d’avions. Différentes compagnies de transport opèrent sur diverses routes en Norvège. Certaines de ces entreprises de mobilité sont spécialisées dans le transport local, tandis que d’autres se chargent des longues distances. Si vous ne souhaitez pas utiliser les moyens de transport publics, il est également possible d’acheter une voiture. Une fois que vous avez une voiture, obtenez les instructions et le certificat de conduite adéquats pour profiter d’une conduite sans problème sur les réseaux routiers norvégiens presque sans trafic. Comme on pouvait s’y attendre, un individu peut préférer les transports privés en voiture aux moyens publics.

Travailler en Norvège

Le marché du travail norvégien est ouvert aux expatriés, en particulier à ceux qui sont qualifiés dans divers secteurs. Des enquêtes récentes ont montré que la plupart des entreprises norvégiennes connaissent des pénuries de compétences. Cette situation a créé une demande pour toute personne désireuse d’explorer le marché du travail là-bas.

Échelle des salaires en Norvège

Les salaires en Norvège sont satisfaisants, chacun gagnant au moins le minimum vital. En raison de cet environnement de travail favorable, le pays des Vikings, comme on appelle souvent la Norvège, est une destination attrayante pour un expatrié. Elle dispose de systèmes qui garantissent un équilibre sain entre vie et travail, garde d’enfants, éducation, égalité des droits et justice sociale.

Vie professionnelle en Norvège

La durée normale du travail en Norvège est de quarante heures par semaine et de neuf heures par jour. En tant qu’expatrié possédant des qualifications étrangères mais ayant l’intention de trouver un emploi en Norvège, il est important de contacter Si vous avez besoin que vos qualifications soient reconnues en Norvège, telles que des certificats et diplômes étrangers d’enseignement et de formation professionnels, contactez l’Office national de l’emploi. Agence norvégienne pour l’assurance qualité de l’éducation qui reconnaît ou approuve ces certifications.

Avec un curriculum vitae correctement formaté et conforme à la présentation norvégienne, envoyez des candidatures à toute institution concernée. La plupart du temps, les employeurs répondront sans aucune forme de discrimination. Les compétences et les aptitudes démontrées sont essentielles dans les processus de recrutement en Norvège.

Étudier en Norvège

Comme dans n’importe quel autre pays, la demande d’inscription aux études en Norvège peut s’avérer bureaucratique en raison des détails complexes exigés des étudiants, en particulier de ceux qui viennent de l’extérieur de l’EEE et de l’UE. Néanmoins, on peut être sûr de recevoir un enseignement de qualité dans ces universités, qui peut renforcer ses compétences et son profil dans sa carrière par la suite.

Coût de l’enseignement supérieur en Norvège

Terminer une formation universitaire et obtenir le certificat indispensable est souvent une entreprise coûteuse, mais en Norvège, l’enseignement est totalement gratuit pour tous, y compris pour les étudiants internationaux. En règle générale, les universités norvégiennes et les collèges universitaires d’État ne facturent pas de frais de scolarité aux étudiants internationaux. Cette initiative singulière du gouvernement norvégien vise à garantir l’accès de tous à une éducation de qualité.

Étudiant international en Norvège

Néanmoins, un étudiant international qui a l’intention d’étudier en Norvège doit être très sensible au fait que rien n’est toujours exclusivement gratuit. Bien qu’il n’y ait pas de frais de scolarité en Norvège, le coût de l’entretien est élevé en Norvège, d’où l’importance d’un financement adéquat pour faire face aux autres dépenses telles que le logement, la nourriture, les voyages et les vêtements.

Municipalités en Norvège

En Norvège, les municipalités (Kommuner) sont les niveaux de gouvernance les plus bas qui assurent toutes les formes de fourniture de services de base. Certains de ces services comprennent la garde d’enfants, l’enseignement primaire, le chômage et d’autres services sociaux, la gestion des déchets et le développement économique, entre autres. En raison de l’importance des municipalités dans le système social norvégien, toute personne s’installant dans le pays doit s’enregistrer dans les huit jours et obtenir un numéro D. Ce n’est qu’une fois enregistré que les municipalités sont obligées de fournir à un expatrié les services sociaux nécessaires comme tout autre résident. Le numéro D est également appelé numéro personnel (Personnummer) qui se compare au numéro d’identification personnel ou au numéro de sécurité sociale.

Le Personnummer est obtenu par un enregistrement formel auprès du bureau des impôts local. En fait, on pourrait dire que le numéro personnel donne à un expatrié une véritable entrée dans la société norvégienne. Un particulier doit se présenter personnellement au bureau des impôts local et vous enregistrer en tant que résident en Norvège. Après l’enregistrement, le bureau délivre au résident un numéro personnel qui peut prendre entre dix jours et quatre semaines pour arriver à l’adresse enregistrée de la personne. Le numéro personnel est requis dans pratiquement tous les cas, notamment pour ouvrir un compte bancaire, transférer des impôts, accéder aux services de santé publique, acheter de l’Internet et bien d’autres choses encore.